Un nouveau souffle européen pour la formation professionnelle ?