Le chatbot est-il l’avenir du formateur?