La fin de l’autorité RH ?