Peut-on faire confiance aux apprenants ?